Urbadental
Pratique dentaire de Chavornay, Orbe et Vallorbe

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

SCIENCES & ENVIRONNEMENT vendredi 26 juin 2015


Un ver préhistorique muni de dents


Hallucigenia, l’une des créatures les plus surréalistes du passé, un ver avec des piquants et des pattes, avait aussi des dents autour de la bouche. C’est ce qu’ont découvert Martin Smith, de l’Université de Cambridge (Grande‐ Bretagne), et Jean‐Bernard Caron, du Royal Ontario Museum (Canada) en examinant ce fossile vieux d’environ 500 millions d’années à l’aide d’un microscope électronique.

Leur découverte, publiée dans la revue Nature, permet d’en savoir plus sur cet étrange animal, aujourd’hui disparu, qui vivait sous le cambrien, une période qui a vu l’explosion des organismes multicellulaires et une importante diversification des espèces sur la Terre. Les chercheurs ont travaillé sur des dizaines de fossiles provenant de Burgess Shale, un site autrefois sous‐marin qui se trouve dans les Montagnes rocheuses du Canada.


Tête ou queue?


Découvert peu après 1900, ce ver préhistorique a été décrit précisément pour la première fois dans les années 1970 et baptisé Hallucigenia tant sa forme était étrange. En réexaminant des fossiles conservés au Royal Ontario Museum de Toronto, Smith et Caron se sont aperçus qu’une forme en ballon, qui avait été prise pour la tête de la bestiole, était en réalité une tache sombre, faite de déchets intestinaux, sortis de l’anus de l’animal. Là se trouve donc la queue, ont‐ils fait valoir.

Ils se sont alors penchés sur l’autre partie du ver qui pouvait de ce fait revendiquer le titre de tête, après l’avoir nettoyée du sédiment qui la recouvrait. C’est ainsi qu’ils ont découvert les yeux mais aussi le «sourire» d’Hallucigenia.

Les examens ont montré que la bouche d’Hallucigenia était entourée d’un anneau de dents, qui devait favoriser la succion de nourriture. En outre, sa gorge comportait une rangée de dents pointues comme des épingles. 


© ATS